En 2022, les pays de la zone euro seront autorisés à frapper moins de pièces qu'en 2021

L'année prochaine, la frappe portera sur 1 321 millions d'euros de pièces ordinaires destinées à un usage quotidien et 475 millions d'euros de pièces destinées aux collectionneurs, en rapport avec des occasions spéciales par exemple.

En 2022, les pays de la zone euro seront autorisés à frapper moins de pièces qu'en 2021
©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

La Banque centrale européenne (BCE) autorise les pays de la zone euro à frapper de nouvelles pièces pour une valeur d'environ 1,8 milliard d'euros l'année prochaine. C'est moins que cette année, lorsque la BCE a approuvé la frappe de près de 2 milliards de pièces en euros.

L'année prochaine, la frappe portera donc sur 1 321 millions d'euros de pièces ordinaires destinées à un usage quotidien et 475 millions d'euros de pièces destinées aux collectionneurs, en rapport avec des occasions spéciales par exemple. La plupart des pièces seront frappées en Allemagne (583 millions d'euros), en France (249 millions d'euros) et en Autriche (232 millions d'euros).

L'argent liquide est de moins en moins utilisé, les gens payant plus souvent avec leur carte de débit ou leur smartphone dans les magasins. Le contexte lié au coronavirus fait aussi que l'utilisation d'argent liquide est moins conseillée. Selon la BCE, en 2020, près de 102 milliards de transactions de paiement seront effectuées sans numéraire dans la zone euro. Cela équivaut à une valeur d'environ 167 milliards d'euros, soit une augmentation de 8,7 % par rapport à 2019.

Sur le même sujet