Les prix du gaz en Europe commencent l'année en baisse, puis remontent sans tarder

L'augmentation de l'offre et un temps plus doux atténuent les craintes de pénurie cet hiver.

Les prix du gaz en Europe commencent l'année en baisse, puis remontent sans tarder
©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

Le prix du gaz naturel continue de baisser, après les prix records des derniers mois. L'augmentation de l'offre et un temps plus doux atténuent les craintes de pénurie cet hiver.

Le prix du mégawattheure (MWh) de gaz sur le marché à terme néerlandais - qui est l'indicateur du prix du gaz en Europe - a baissé de plus de 6 % pour atteindre 66 euros lundi. Il a ensuite augmenté de 17 % pour atteindre les 82 euros.

La raison de cette augmentation est une nouvelle fois la Russie, qui fournit un tiers du gaz européen. En effet ce lundi, la Russie ne s'est pas inscrite aux enchères pour le transport de gaz vers l'Europe. De plus, la perspective que les navires de GNL choisissent l'Asie plutôt que l'Europe est une incertitude supplémentaire.

En décembre, le prix du gaz a encore culminé à plus de 180 euros/MWh, ce qui fait craindre une pénurie sur le marché du gaz.

Mais l'augmentation du GNL (gaz naturel liquéfié) transporté par bateau vers l'Europe et les températures douces pour cette période de l'année ont apporté un peu plus de confiance au marché du gaz ces dernières semaines. Une confiance qui est clairement très fragile.

Sur le même sujet