Jamais la Belgique n'a connu si peu de faillites depuis les années 2000

Malgré la crise sanitaire, le nombre de faillites au cours de l'année écoulée a atteint le niveau le plus bas depuis 2000.

Le secteur de la construction est resté le principal pourvoyeur d'insolvabilités en 2021.
Le secteur de la construction est resté le principal pourvoyeur d'insolvabilités en 2021. ©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

Selon le bureau d'étude Graydon, 6 918 jugements de faillite ont été prononcés en 2021 : c'est 12,8 % de moins qu'en 2020, une année également marquée par la pandémie de Covid-19, mais c'est également 41,5 % de moins que la dernière année "normale", 2019.

Au dernier trimestre de l'année dernière, une légère augmentation a de nouveau été enregistrée, "mais elle reste bien en deçà des niveaux d'avant la crise", indique le rapport. En Flandre, 3 659 jugements de faillite ont été prononcés l'an dernier, soit 13,1 % de moins qu'en 2020 et 36,5 % de moins qu'en 2019. À Bruxelles, il y a même eu plus de la moitié (-55,8 %) de moins d'entreprises déclarées en faillite par rapport à cette année-là.

La construction la plus touchée

Le secteur de la construction est resté le principal pourvoyeur d'insolvabilités en 2021. L'année dernière, 1 437 entreprises de construction ont fait faillite : un peu plus (+2,4 %) qu'en 2020, mais toujours 31,1 % de moins qu'en 2019. Le nombre de faillites dans l'hôtellerie et la restauration a encore diminué (-25,7 %) par rapport à 2020. Par rapport à 2019, il s'agit même d'une réduction de moitié. En troisième position, on trouve le commerce de détail, avec 708 entreprises qui feront faillite en 2021, soit encore 45 % de moins qu'en 2019.

Les pertes d'emplois dues aux faillites ont également été logiquement plus faibles en 2021. Selon Graydon, au total, 13 599 emplois ont été perdus à cause de la faillite. C'est plus de 28,5 % de moins qu'en 2020 et 35 % de moins qu'en 2019.

La plupart des emplois ont été perdus l'année dernière dans l'industrie de l'accueil (2 475), suivie immédiatement par l'industrie de la construction (2 437 emplois) et le secteur des services aux entreprises (1 866 emplois). Dans le commerce de détail, 1 727 emplois étaient menacés. En Flandre, le secteur de la construction a été le leader en matière de pertes d'emplois, note Graydon.

Sur le même sujet