Le patronat satisfait de l'assouplissement des règles de quarantaine : "C'est un pas mûrement réfléchi"

Les organisations patronales se disent satisfaites de l'assouplissement des règles de quarantaine, qui pèsent lourd sur le chiffre d'affaires de plusieurs secteurs comme le commerce et l'Horeca.

"Le virus change, nos mesures doivent donc évoluer en conséquence", a déclaré Hans Maertens, délégué du Voka.
"Le virus change, nos mesures doivent donc évoluer en conséquence", a déclaré Hans Maertens, délégué du Voka. ©BELGA
La Libre Eco avec Belga

Les organisations patronales ont obtenu gain de cause : les différents ministres belges de la santé ont décidé ce mardi d'assouplir les règles de quarantaine, à la suite d'une conférence interministérielle.

"Les employeurs sont soulagés que les ministres de la santé publique se soient mis d'accord assez rapidement sur de nouvelles règles de quarantaine", a déclaré Hans Maertens, délégué du Voka, dans un communiqué. "De nombreux secteurs étaient menacés de stagnation si les anciennes règles devaient être maintenues dans les semaines à venir. Le virus change, nos mesures doivent donc évoluer en conséquence."

Lutte contre l'absentéisme

La FEB se félicite également de ces décisions. "Les nouvelles règles de quarantaine sont un pas mûrement réfléchi dans la bonne direction pour éviter une implosion complète du système de santé et de l'économie, sans toutefois éroder la lutte contre le variant Omicron", répond le PDG Pieter Timmermans.

"Nous allons maintenant continuer à surveiller de près les chiffres de l'absentéisme, en collaboration avec nos fédérations sectorielles membres, afin de pouvoir suivre rapidement la situation sur le terrain. Je demande également à chacun de respecter strictement les règles sanitaires (masque buccal et distanciation sociale) et de se faire vacciner, car ce dernier moyen est actuellement l'un des plus efficaces contre le coronavirus."

Les ministres de la santé ont décidé ce mardi, lors de cette conférence interministérielle (CIM), que les personnes ayant reçu la dernière dose du vaccin de base ou une injection de rappel il y a moins de cinq mois ne doivent plus être mises en quarantaine après un contact à haut risque.

Sur le même sujet