Pourquoi la Vivaldi coince toujours sur le tax shift

De nombreux blocages subsistent sur cette hausse du pouvoir d’achat. La négociation reprendra le 10 janvier.

L'absence d'accord au sein de la Vivaldi sur ce mini tax shift est une pilule difficile à avaler pour le ministre des Finances Vincent Van Peteghem (CD&V).
L'absence d'accord au sein de la Vivaldi sur ce mini tax shift est une pilule difficile à avaler pour le ministre des Finances Vincent Van Peteghem (CD&V). ©BELGA
Il n’était pas content, le ministre des Finances Vincent Van Peteghem (CD&V), juste avant les vacances de Noël. Et on peut le comprendre. Le tax shift qu’il a porté à bout de bras, jusqu’à arracher un accord de principe lors du conclave budgétaire de la mi-octobre, est en rade. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir œuvré...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité