Le bras de fer entre la Chine et Taiwan s'importe en Europe via la Lituanie

Taïwan vient au secours de la Lituanie et lance un fonds de 200 millions de dollars après un blocage à l'export par la Chine.

Les semi-conducteurs représentent un enjeu crucial et sont l'un des points de tensions entre la Chine et Taiwan.
Les semi-conducteurs représentent un enjeu crucial et sont l'un des points de tensions entre la Chine et Taiwan. ©AP
La Libre Eco, avec AFP

Taïwan a annoncé mercredi le lancement d'un fonds de 200 millions de dollars (176 millions d'euros) pour investir en Lituanie, alors que les entreprises de cet Etat balte pâtissent du blocage des exportations décidé par la Chine sur fond de bras de fer diplomatique. La Lituanie a autorisé Taïwan à ouvrir en novembre une représentation diplomatique à Vilnius, s'attirant les foudres de Pékin qui rechigne à toute utilisation officielle du mot Taïwan, de peur de contribuer à donner une légitimité internationale à l'île qu'elle considère comme faisant partie de son territoire.

"Taïwan lance un fonds d'investissement de 200 millions de dollars pour investir dans les industries lituaniennes qui sont stratégiques pour la Lituanie et Taïwan", a indiqué Eric Huang, chef de la représentation diplomatique taïwanaise à Vilnius.

Selon lui, l'investissement s'inscrit dans la stratégie de Taïwan de développer ses liens économiques avec la Lituanie après les pressions exercées par la Chine.

Semi-conducteurs, lasers et biotechs

Le fonds devrait investir dans les semi-conducteurs, les lasers, les biotechs et autres industries similaires, avec de premiers investissements prévus cette année.

Vilnius accuse Pékin de bloquer ses exportations pour protester contre l'ouverture de cette ambassade taïwanaise de facto.

La Chine avait également annoncé le 25 novembre qu'elle arrêtait de délivrer des visas en Lituanie, quatre jours après avoir déjà réduit ses liens commerciaux et diplomatiques avec le pays balte.

Un groupe de spiritueux lituanien a annoncé cette semaine avoir récupéré plus de 20.000 bouteilles de rhum lituanien bloquées par la Chine.

Selon M. Huang, Taïwan a également acheté 120 conteneurs de fret affectés par le blocage.

Si le gouvernement n'a pas cédé aux pressions chinoises, le président lituanien Gitanas Nauseda a estimé cette semaine qu'autoriser la représentation diplomatique taïwanaise avait été "une erreur".

La Lituanie compte ouvrir son propre bureau de représentation à Taïwan courant 2022.

La représentante américaine au Commerce (USTR) Katherine Tai s'est entretenue mercredi par téléphone avec le ministre lituanien des Affaires étrangères, Gabrielius Landsbergis, et "a exprimé le soutien ferme et continu des Etats-Unis à la Lituanie face à la coercition économique de la République populaire de Chine (RPC)", selon un communiqué de Washington.

Sur le même sujet