Prix de l'énergie : la ministre Van der Straeten pas convaincue par une "bête" baisse de la TVA

Cette déclaration a suscité des froncements de sourcils chez les partenaires de coalition CD&V et Vooruit.

La Libre Eco avec Belga
Tinne Van der Straeten.
Tinne Van der Straeten. ©Belga Image

La ministre de l'Energie Tinne Van der Straeten (Groen) s'oppose à une réduction ordinaire de la TVA sur l'électricité et le gaz. "Une réduction de TVA stupide qui fait baisser les salaires et les allocations ? Je passe mon tour", a-t-elle déclaré mardi devant la commission compétente de la Chambre.

Cette déclaration a suscité des froncements de sourcils chez les partenaires de coalition CD&V et Vooruit. La semaine dernière, la ministre a été chargée par le kern d'analyser les options disponibles pour réduire les factures énergétiques. Elle doit pour cela se concerter avec son collègue des Finances Vincent Van Peteghem (CD&V). Lequel a récemment évoqué une réduction temporaire de la TVA sur le gaz et l'électricité. Au sein de la majorité, Vooruit en est également un fervent partisan.

Lors d'un mini-débat à la Chambre mardi, Tinne Van der Straeten s'est opposée à une "bête réduction de la TVA". Elle vise en cela une baisse générale, qui affecterait les salaires par une sorte de saut d'index. La ministre se dit par contre ouverte à une baisse de TVA "intelligente", ciblée et adaptée à la transition énergétique.

Leen Dierick (CD&V) ne partage pas la position de la ministre. Elle fait référence aux nombreuses personnes qui ont du mal à payer leurs factures d'énergie en raison de l'augmentation des prix. Pour eux, une réduction de la TVA serait une bonne mesure, estime-t-elle. Kris Verduyckt (Vooruit) a également défendu une réduction de la TVA. Il a réitéré la position socialiste selon laquelle l'énergie est un bien de base qui devrait donc être soumis à un taux de 6 %. Selon lui, tout éventuel effet secondaire indésiré pourrait être ajusté.

Sur le même sujet