Prix de l'énergie : les réunions se poursuivent, une décision à attendre dans la semaine

Les réunions s'enchaînent au niveau politique sur le dossier énergie.

La Libre Eco avec Belga

Le ministre Pierre-Yves Dermagne évoque un nouvel échange ce dimanche soir, mais une autre source gouvernementale précise que les factures d'énergie ne sont pas officiellement au programme des discussions de ce kern.

Il faudrait attendre d'abord un complément d'informations de la ministre de l'Energie Tinne Van der Straeten, attendu dans la semaine. Côté socialiste, on est en tout cas "ouvert à toutes les propositions pour autant que cela puisse aller vite", a résumé le vice-Premier Pierre-Yves Dermagne sur le plateau de RTL-TVi en milieu de journée. Le ministre PS maintient la proposition d'un chèque énergie "tenant compte des revenus" du ménage, une manière de concentrer les moyens sur ceux qui ont réellement besoin d'un coup de pouce face à la facture qui explose. Cela s'ajouterait à la prolongation du tarif social étendu.

Le ministre des Finances Vincent Van Peteghem (CD&V) a indiqué le même jour au micro de VTM qu'il attend une décision durant la semaine. On sait qu'il a entre autres proposé au gouvernement de faire baisser temporairement la TVA sur l'électricité et le gaz à 6 %, avec dans un second temps éventuellement un système plus modulable. Agir sur la TVA a l'avantage de produire des effets rapidement.

L'Open Vld semble freiner. "Si on diminue la TVA pour dire deux mois après que c'est à la classe moyenne de payer les factures, ce n'est pas correct", a indiqué dimanche, sur le plateau de "C'est pas tous les jours dimanche" (RTL-TVi) le vice-Premier Vincent Van Quickenborne. "Il faut travailler sur les accises et pas sur la TVA. C'est plus flexible. On pourrait faire ce changement encore cette année-ci", affirme le libéral flamand. "Avec les accises, on peut par exemple faire la différence entre une consommation moyenne ou plus haute", par exemple entre un couple moyen et "ceux qui ont une piscine", a-t-il illustré.