Climat : un juge américain annule une grosse vente aux enchères de champs pétroliers et gaziers

L'affaire a été portée par une coalition d'écologistes.

Climat : un juge américain annule une grosse vente aux enchères de champs pétroliers et gaziers
©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

Un juge américain a annulé la vente aux enchères de plus de 320 000 kilomètres carrés de champs pétroliers et gaziers dans le Golfe du Mexique. Selon le juge fédéral, les plans du gouvernement du président Joe Biden ne tenaient pas suffisamment compte des conséquences pour le climat. Selon le juge, le gouvernement a utilisé des modèles de données obsolètes pour évaluer l'impact de la vente aux enchères sur l'environnement. Une nouvelle analyse devra être effectuée.

L'affaire a été portée par une coalition d'écologistes. "Nous sommes satisfaits que le tribunal ait invalidé la vente illégale de concessions par le ministère de l'Intérieur", a répondu Brettny Hardy, l'avocat de Earthjustice, qui représente la coalition. "Nous ne pouvons tout simplement pas continuer à investir dans l'industrie des combustibles fossiles au détriment des populations et de la planète, qui se réchauffe de plus en plus."

M. Biden a tenté de mettre un terme à l'exploitation de nouveaux gisements de pétrole et de gaz dès les premiers jours de sa présidence, a souligné la chaîne d'information américaine. Fin janvier 2021, il avait annoncé qu'aucun nouveau permis ne serait délivré pour de nouveaux forages sur les terres fédérales, en attendant une enquête majeure de l'administration. Toutefois, treize États ont saisi la justice, qui a annulé la pause annoncée par M. Biden, et la vente aux enchères a tout de même eu lieu en novembre.

Selon le Washington Post, des sociétés énergétiques telles que Shell, BP, Chevron et ExxonMobil ont offert ensemble 192 millions de dollars (172 millions d'euros) pour les réserves de pétrole et de gaz.

Sur le même sujet