La Russie peut-elle vraiment décider de fermer les vannes du gaz ?

Cet article s'inscrit dans notre couverture spéciale "Ukraine : le spectre d'un conflit majeur".

Gazprom s’est récemment mis à publier des messages sur les réseaux sociaux, dans lesquels il constate que les réserves européennes de gaz ont atteint un plus bas historique…
Gazprom s’est récemment mis à publier des messages sur les réseaux sociaux, dans lesquels il constate que les réserves européennes de gaz ont atteint un plus bas historique… ©Shutterstock
Les analystes sont partagés quant au risque réel que Gazprom ne ferme les vannes en cas de conflit. Avant la crise, on estimait d’ailleurs que la Russie était aussi dépendante de l’Europe que l’Europe de la Russie. L’économie...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité