Les fédérations patronales se dressent contre la sortie du nucléaire

Une sortie du nucléaire n'est pas envisageable, selon les fédérations patronales.

La Libre Eco avec Belga
Les fédérations patronales se dressent contre la sortie du nucléaire
©BELGA

La Fédération des entreprises de Belgique (FEB), la Fédération flamande des entreprises (Voka), l'Union wallonne des entreprises (UWE) et la chambre de commerce bruxelloise (BECI) appellent d'une seule voix à la prolongation de deux réacteurs nucléaires en Belgique, rapportait mercredi le journal L'Echo sur la base d'une communication officielle. Les fédérations patronales insistent sur les risques que poserait une sortie totale de l'atome en 2025 sur la sécurité d'approvisionnement et les niveaux de prix de l'énergie, tout en augmentant les émissions de gaz à effet de serre. "Une sécurité d'approvisionnement est le principal critère à prendre en considération dans la définition de la stratégie énergétique pour le futur. Et ce, à des prix compétitifs et dans le cadre d'un parcours de réduction des émissions de gaz à effet de serre", plaident-elles.

Or, les organisations patronales notent que la situation géopolitique s'est fortement tendue ces derniers mois, créant une grande insécurité. Elles pointent en outre la capacité d'exportation actuelle et future incertaine de nos pays voisins, eux-mêmes confrontés à leur propre transition énergétique et leurs problèmes de production. Enfin, elles soulignent que les centrales électriques au gaz prévues pour remplacer la capacité nucléaire sont confrontées à des procédures dont l'issue est incertaine.

"Tous ces éléments entraînent notamment une hausse des prix de l'énergie et une insécurité d'approvisionnement, engendrant à leur tour inflation, adaptations des salaires et mise sous pression de la compétitivité", poursuivent les quatre organisations.

Elles estiment qu'il n'est pas trop tard aujourd'hui pour prolonger la durée de vie des deux réacteurs nucléaires les plus récents.

Cette sortie intervient alors que le gouvernement fédéral se penchera une ultime fois sur une éventuelle prolongation de deux unités le 18 mars prochain.

Sur le même sujet