Prix de l'énergie : les centrales au gaz et nucléaires profitent de la crise... est-ce possible de les taxer davantage ?

En ce qui concerne, les éoliennes en mer, la Creg suppose qu’il n’y a pas d’excédents de bénéfices à l’heure actuelle. Il faudra voir si les prix élevés de l’électricité se maintiennent dans le temps.

Prix de l'énergie : les centrales au gaz et nucléaires profitent de la crise... est-ce possible de les taxer davantage ?
©Shutterstock
À la demande de la ministre de l’Énergie, Tinne Van der Straeten (Groen), la Creg, le régulateur du secteur de l’énergie, a évalué si certains acteurs faisaient des surprofits...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité