Comment gérer son budget quand on est étudiant?

Changer de comportements peut faire économiser beaucoup.

Comment gérer son budget quand on est étudiant?
©shutterstock

Gérer son budget n’est facile pour personne. Encore moins pour les étudiants qui sont peut-être amenés à le faire pour la première fois, et avec des moyens réduits. Pour bien s’y prendre, voici quelques conseils tirés d’articles de banques et de guides sur l’épargne.

1. Fais un état des lieux de tes revenus et dépenses

Deux choix s’offrent à toi : utiliser une appli ou la jouer “vieille école” avec un tableau Excel. En tous les cas, plusieurs éléments doivent à tous les coups se retrouver dans ton tableau:

  • les rentrées d'argent fixes : cela peut être ton salaire en tant que jobiste, les aides officielles dont tu bénéficies et/ou l'argent de poche donné par tes parents.

  • les dépenses fixes : chaque mois, les mêmes factures tombent. C'est le cas du loyer, des factures d'énergie ou des éventuels remboursements que tu dois honorer.

  • les dépenses variables : si c'est la première fois que tu fais ce tableau, contente-toi de noter toutes tes autres dépenses : nourriture, sorties, shopping… L'idéal est de le faire, mois par mois, pour les trois derniers mois. Cela te donnera une meilleure idée de ce à quoi tu consacres ton argent. Il arrive fréquemment que les gens sous-estiment leurs dépenses dans un domaine bien précis….

Au bout du compte, il te restera à soustraire tes dépenses de tes revenus. Que te reste-t-il?

2. Déterminer ce qui est essentiel et ce qui est accessoire

Si tu as bien suivi toutes les étapes, tu pourras facilement identifier les postes où tu dépenses le plus. Tu dois maintenant te poser une autre question : parmi mes dépenses, qu’est-ce qui était essentiel et qu’est-ce qui ne l’était pas?

Au niveau des dépenses fixes, généralement, beaucoup de choses sont essentielles. Par contre, dans les dépenses variables, tout ne l’est pas. Si s’acheter de la nourriture est évidemment vital, les sorties au resto ou les “craquages” shopping ne le sont pas. Classe tes dépenses en deux colonnes entre “essentielles” et “accessoires”. Une fois que c’est fait, regarde la proportion entre les deux.

Selon la règle souvent citée des 50-30-20, 50% de son budget doit être destiné aux dépenses essentielles (loyer, nourriture…), 30% aux envies (abonnements à des services de streaming, sorties au resto…) et 20% doit être consacré à tes économies ou pour faire face à des dépenses imprévues. Est-ce le cas?

3. Identifier les dépenses qui peuvent être réduites

Que tu ais des difficultés à joindre les deux bouts ou que tu ais besoin d’économiser pour collecter une grosse somme dans quelques mois, tu devras fatalement réduire certaines dépenses. C’est souvent là que le bât blesse. A toi de voir ce qu’il est possible de faire.

  • Pourrais-je économiser en changeant mes habitudes?

  • Pourrais-je économiser en cuisinant davantage?

  • Ne serait-il pas temps de résilier cet abonnement que je n'utilise qu'une fois par an?

  • Ne devrais-je pas prendre le temps de revendre tout ce que je ne porte plus?

4. Demander de l'aide

Parfois, changer ces comportements peut faire économiser beaucoup. Mais si tu faisais déjà le maximum et que tu ne t'en sors toujours pas, alors il peut être utile de demander de l'aide. Encore une fois, l'idée n'est pas de supprimer tout ce qui peut t'apporter de la joie. Si l'argent est une vraie source d'inquiétude pour toi, n'hésite pas à faire appel à des professionnels, comme le service d'aide de ton école. On l'a déjà dit, mais les universités par exemple peuvent apporter une aide financière appréciable.

Au-delà de ça, des organismes comme le CPAS peuvent t'aider et conseiller sur les démarches que tu peux entreprendre.

Enfin, des associations de terrain distribuent bien souvent des colis alimentaires, soit gratuitement, soit à des prix vraiment avantageux. D’autres donnent des trousses contenant des serviettes hygiéniques gratuites. Ces bonnes adresses sont généralement disponibles sur le site internet de ton établissement scolaire ou via une recherche internet.