Déclaré "zone de conflit", l'espace aérien de l'Ukraine se vide : "Il existe un risque de ciblage intentionnel et d'identification erronée des aéronefs civils"

Tous les aéroports civils ukrainiens ont été fermés, dès l'invasion russe du pays.

Mises à part quelques compagnies low cost et locales, la plupart des grands transporteurs aériens européens, comme KLM, Lufthansa ou Air France, évitaient déjà l'Ukraine depuis plusieurs jours.
Mises à part quelques compagnies low cost et locales, la plupart des grands transporteurs aériens européens, comme KLM, Lufthansa ou Air France, évitaient déjà l'Ukraine depuis plusieurs jours. ©Shutterstock
La directive est arrivée très tôt ce matin et elle est claire. Selon l'EASA l'agence européenne de la sécurité aérienne, ...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité