"On est au-devant d’un choc énergétique incommensurable": l'économiste Bruno Colmant très inquiet à propos de la crise ukrainienne

Le professeur de l'ULB et de l'UCLouvain table sur une inflation annuelle, minimale, de 4% des prix de l'énergie et des produits alimentaires durant plusieurs années.

Y. N.
L'explosion du prix des produits alimentaires ne serait pas comparable au choc pétrolier.
L'explosion du prix des produits alimentaires ne serait pas comparable au choc pétrolier. ©Papegnies Collectif HU/Belga
Les frappes aériennes orchestrées par la Russie en Ukraine pourraient générer des répercussions économiques dramatiques sur notre pays. Ce jeudi matin à l’ouverture des marchés boursiers, Paris Francfort,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité