Flambée du prix du gaz : les prix baissent quelque peu après l'augmentation de gaz russe en Union européenne

Selon le gestionnaire du réseau slovaque Eustream, l'approvisionnement en gaz croît de près d'un quart, ce qui devrait faire baisser son prix après quatre jours d'envolée.

La Libre Eco avec Belga
Le géant russe de l'énergie Gazprom a répété à plusieurs reprises que l'approvisionnement en gaz via l'Ukraine se déroulait normalement.
Le géant russe de l'énergie Gazprom a répété à plusieurs reprises que l'approvisionnement en gaz via l'Ukraine se déroulait normalement. ©Shutterstock

Les flux de gaz naturel russe arrivant dans l'Union européenne via l'Ukraine ont augmenté ce vendredi. Selon le gestionnaire du réseau slovaque Eustream, l'approvisionnement en gaz croît de près d'un quart, ce qui devrait faire baisser son prix après quatre jours d'envolée. Sur le marché néerlandais, le gaz évoluait autour de 110 euros le mégawattheure, en baisse de 18 %. Jeudi, les prix du gaz avaient bondi de 60 % à leur plus haut niveau depuis 2005, poussés vers le haut par l'invasion russe de l'Ukraine qui fait planer une incertitude sur les livraisons de gaz russe.

Le géant russe de l'énergie Gazprom a répété à plusieurs reprises que l'approvisionnement en gaz via l'Ukraine se déroulait normalement. Le gaz russe transite via l'Ukraine vers la Slovaquie, principale voie d'acheminement de gaz naturel vers l'Union européenne.

L'Union européenne a annoncé jeudi des sanctions fermes envers la Russie, condamnant son invasion de l'Ukraine. Ces sanctions devraient notamment couvrir le secteur de l'énergie mais elles n'ont pas encore été détaillées.

>> Lire aussi :Envolée des prix du gaz suite à l'invasion de l'Ukraine : qu'est-ce que cela implique ?