Guerre en Ukraine : ces personnalités russes visées par les sanctions européennes

L’Union européenne a gelé les avoirs de 23 ressortissants russes, des "personnalités de premier plan".

La Libre Eco
Le président russe Vladimir Poutine avec à droite de l'image le chef de cabinet du bureau exécutif présidentiel, Anton Vaino, touché par les sanctions européennes.
Le président russe Vladimir Poutine avec à droite de l'image le chef de cabinet du bureau exécutif présidentiel, Anton Vaino, touché par les sanctions européennes. ©Belga Image

Parmi les sanctions prises par l'Union européenne (UE), en réponse à la reconnaissance par Vladimir Poutine des républiques séparatistes pro-russes du Donbass, 23 personnalités russes (ainsi que 351 élus et 3 banques) ont vu leurs avoirs gelés dès ce mercredi. Le gel des avoirs dans toute l'UE s'accompagne d'une interdiction de voyage.

Ces mesures frappent ainsi directement l’entourage de Vladimir Poutine. D'abord, avec le chef de son administration présidentielle, Anton Vaino et le ministre de la Défense Sergueï Choïgou.

La porte-parole de M. Lavrov, Maria Zakharova, et plusieurs personnalités des médias comme Margarita Simonian, la rédactrice en chef de Russia Today et le journaliste Vladimir Solovev, tous deux accusés d'être des "figures de la propagande gouvernementale", sont également dans le collimateur.

La hiérarchie militaire russe est aussi touchée par les sanctions, avec l’Amiral NikolaÏ Ievmenov, chef de la marine russe, le général Oleg Salioukov, chef de l’armée de terre et le général Sergueï Dronov, chef de l’armée de l’air.

Ce vendredi, les sanctions ont été élargies de 23 à 25 personnes, puisque les Européens ont également décidé de sanctionner le président russe Vladimir Poutine et son ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov par un gel de leurs avoirs dans l'Union européenne, ont indiqué des sources européennes à l'AFP.