La Russie privée d’accès au système financier international : "La manœuvre vise à ramener Poutine à la table de négociations"

Quelles seront les conséquences de ces sanctions inédites ?

Patrick Van Campenhout
La Russie privée d’accès au système financier international : "La manœuvre vise à ramener Poutine à la table de négociations"
©AFP
Les dirigeants de la Commission européenne, de la France, de l'Allemagne, de l'Italie, du Royaume-Uni, du Canada et des États-Unis ont annoncé samedi soir de nouvelles sanctions coupant des banques russes du système Swift, et le gel des avoirs en devises de la Banque de Russie. Pour le professeur Éric Dor (directeur des études économiques à l'IESEG School of Management), le paquet de sanctions financières annoncées ce week-end est inédit dans son ampleur. Certaines banques russes vont en effet se voir privées d'accès au système de messagerie financière de la société Swift, basée à Bruxelles, ce qui, à ses yeux, va leur compliquer...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité