"Des innocents meurent chaque jour, c'est impensable et inacceptable ! " : Les réactions de milliardaires russes se multiplient sur l'invasion de l'Ukraine

Ces prises de position interviennent alors que les pays occidentaux ont décidé d'étendre leurs sanctions contre la Russie aux oligarques et à leurs actifs à travers le monde.

La Libre Eco avec Belga
L'oligarque Oleg Deripaska a réclamé lundi la fin du "capitalisme d'Etat" en Russie.
L'oligarque Oleg Deripaska a réclamé lundi la fin du "capitalisme d'Etat" en Russie. ©BELGA

L'oligarque Oleg Deripaska a réclamé lundi la fin du "capitalisme d'Etat" en Russie face à la crise provoquée par les sanctions occidentales, à la suite de l'invasion russe de l'Ukraine. "C'est une vraie crise là, et il faut de vrais managers de crise (...) il faut absolument changer de politique économique et mettre fin à tout ce capitalisme d'Etat", a écrit sur Telegram le milliardaire et fondateur du géant de l'aluminium Rusal.

Contrairement à 2014 lors de premières sanctions adoptées à la suite de l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée par Moscou, "il ne sera pas possible de simplement attendre", a poursuivi M. Deripaska, qui fait partie des 50 personnes les plus riches de Russie.

Il a dit attendre de la part du gouvernement "des clarifications et des commentaires clairs sur la politique économique des trois prochains mois".

Il s'agit d'une rare critique du Kremlin qui a mis au pas l'élite économique russe après l'arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine.

"Impensable et inacceptable"

Un autre milliardaire russe, Oleg Tinkov, fondateur de la banque Tinkoff, a également critiqué l'invasion de l'Ukraine dans un message publié lundi.

"Aujourd'hui, en Ukraine, des innocents meurent chaque jour, c'est impensable et inacceptable !", a-t-il affirmé sur Instagram, appelant à "dépenser de l'argent pour soigner les gens, pour la recherche afin de vaincre le cancer, et non pour la guerre".

"Trouver une solution"

L'un des hommes les plus riches de Russie, l'oligarque Roman Abramovitch, a lui "été contacté par l'Ukraine pour aider à trouver une solution et s'évertue à aider depuis", a indiqué à l'AFP sa porte-parole Rola Brentlin.

"Arrêter la guerre"

L'homme d'affaires russo-britannique Evgeny Lebedev, fils du milliardaire russe Alexandre Lebedev, a également appelé ce lundi Vladimir Poutine à "arrêter la guerre" en Ukraine dans une tribune pour le quotidien Evening Standard, dont il est le propriétaire. "Alors que l'Europe est au bord d'une nouvelle guerre et le monde près d'un possible désastre nucléaire, je vous supplie de profiter des négociations aujourd'hui pour mettre fin à ce terrible conflit en Ukraine", a-t-il écrit à l'attention du président russe.

"En tant que citoyen russe, je vous supplie d'empêcher des Russes de tuer leurs frères et soeurs ukrainiens", a-t-il ajouté. "En tant que citoyen britannique je vous demande de sauver l'Europe de la guerre", a-t-il enjoint dans sa lettre ouverte.

Propriétaire du journal gratuit Evening Standard et du quotidien en ligne The Independent, Evgeny Lebedev est le fils du milliardaire russe Alexandre Lebedev, un ancien membre du KGB très critique à l'égard du Kremlin.

Soutien de Boris Johnson lorsqu'il était maire de Londres, Evgeny Lebedev a été nommé en 2020 à la chambre des Lords britannique par l'actuel Premier ministre.

"La guerre ne peut jamais être la réponse"

Dimanche, c'était le milliardaire russe Mikhaïl Fridman qui a dénoncé la guerre en Ukraine dans une lettre aux employés de son fonds LetterOne.

"Je suis convaincu que la guerre ne peut jamais être la réponse. Cette crise va coûter des vies et ravager deux nations soeurs depuis des centaines d'années", a-t-il écrit, se disant désireux que s'achève cette "effusion de sang".

Ces prises de position interviennent alors que les pays occidentaux ont décidé d'étendre leurs sanctions contre la Russie aux oligarques et à leurs actifs à travers le monde.