Record pour le prix du gaz européen, qui franchit la barre des 300 euros par mégawattheure ce lundi

Les craintes de pénurie sur les marchés de l'énergie ne font que croître, alors que des sanctions sur l'énergie russe sont discutées par les États-Unis et l'Union européenne face à l'invasion de l'Ukraine.

La Libre Eco avec Belga
Record pour le prix du gaz européen, qui franchit la barre des 300 euros par mégawattheure ce lundi
©Shutterstock

Les craintes de pénurie sur les marchés de l'énergie ne font que croître. Après que, pour la première fois, plus de 200 euros par mégawattheure aient dû être payés pour le gaz naturel en Europe vendredi, la barre des 300 euros par mégawattheure a été franchie dès ce lundi matin. Sur le marché à terme néerlandais - la référence pour l'Europe - le prix est passé à 311 euros pour un mégawattheure.

La crainte de perturbations des exportations en provenance de Russie, qui fournit 40 % des importations de gaz européen, faisait grimper la référence du marché en Europe, le TTF néerlandais, à un nouveau record, à 345 euros le mégawattheure (MWh). Vers 09H05 GMT (10H05 à Paris), il gagnait 45 % à 280 euros.

Les prix de l'électricité atteignent également de nouveaux records. Sur le marché à terme, le prix de l'électricité allemande pour livraison le mois prochain a augmenté de 54 % pour atteindre le niveau sans précédent de 650 euros par mégawattheure.

L'énergie représente 62 % des importations européennes de Russie

En 2020, l'énergie représentait 62 % des importations de l'Union européenne en provenance de la Russie soit une valeur de 99 milliards d'euros, indique Eurostat, l'office européen de statistique. Par rapport à 2011, il s'agit d'un recul de 14,2 points de pourcentage. Voici dix ans, 77 % des importations européennes en provenance de Russie, soit 148 milliards d'euros, concernaient de l'énergie. En 2021, la Russie est le cinquième partenaire pour les exportations européennes de biens (89 milliards) et le troisième partenaire pour les importations (158 milliards)

La crise du Covid-19 a engendré une baisse du commerce en 2020 entre l'UE et la Russie, ramenant le déficit commercial européen à 16 milliards d'euros. De 2011 à 2021, le déficit commercial européen est passé de 89 à 69 milliards d'euros.

Tant les exportations et les importations en provenance de Russie ont baissé entre 2011 et 2021.

>> Lire aussi : L’Europe peut-elle se passer du gaz russe ? "Ce ne sera pas facile"

Record pour le prix du gaz européen, qui franchit la barre des 300 euros par mégawattheure ce lundi
©AFP