Guerre en Ukraine : pour la Russie, une banqueroute sans sortie de route ?

Si les sanctions économiques occidentales produisent leurs effets sur l’économie russe, l’affaiblissement de cette dernière ne devrait pas se sentir sur l’engagement militaire en Ukraine.

Anne-Sophie Lechevallier pour Libération
L'effondrement du pouvoir d'achat fait partie des conséquences directes des sanctions économiques à l'endroit de la Russie. Mais sans influence certaine sur l'engagement militaire de la Russie.
L'effondrement du pouvoir d'achat fait partie des conséquences directes des sanctions économiques à l'endroit de la Russie. Mais sans influence certaine sur l'engagement militaire de la Russie. ©Shutterstock
Le compte à rebours est lancé. Ce mercredi 16 mars, la Russie doit verser une échéance de 117 millions de dollars (environ 106 millions d'euros) sur des obligations libellées dans la devise américaine. Si elle n'honore pas ce remboursement, elle aura ensuite un "délai de grâce» de 30 jours pour le faire. Mais sans attendre cette issue, déjà l'imminence d'un défaut de paiement est annoncée, ce qui serait du jamais-vu pour ce pays depuis la crise financière...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité