"Nationaliser les entreprises étrangères ? La Russie se tire une balle dans le pied"

Le but des sanctions occidentales est clair : asphyxier l’économie russe afin de mettre la pression sur Vladimir Poutine. Celui-ci pourrait répliquer en nationalisant les entreprises étrangères. Une mesure crédible ?

Sans aller jusqu'à prononcer le mot "nationalisation", le président russe Vladimir Poutine s'est dit en faveur de la nomination d'administrateurs "externes" à la tête des entreprises qui quittent le territoire russe.
Sans aller jusqu'à prononcer le mot "nationalisation", le président russe Vladimir Poutine s'est dit en faveur de la nomination d'administrateurs "externes" à la tête des entreprises qui quittent le territoire russe. ©Shutterstock
Gel des avoirs à l’étranger des oligarques russes, sanctions à l’encontre des banques, y compris la Banque centrale russe, entraves aux transactions financières, embargos sur certains produits ciblés… Les sanctions des Occidentaux sont une véritable "guerre économique" menée contre la Russie. Celle-ci a...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité