Le Premier ministre tchèque donne son feu vert à une nouvelle centrale nucléaire

Le gouvernement de Prague a pour objectif de faire passer la part de l'énergie nucléaire dans la production d'électricité d'environ un tiers à plus de la moitié d'ici 2040.

La Libre Eco avec Belga
Le Premier ministre tchèque donne son feu vert à une nouvelle centrale nucléaire
©Belga Image

Le Premier ministre tchèque, Petr Fiala, a donné jeudi le feu vert à la construction d'une nouvelle centrale nucléaire à côté d'un réacteur existant, dans le sud-est du pays, dans le but de contribuer à réduire la dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie. "Nous voulons faire un pas de plus vers l'indépendance énergétique", a déclaré M. Fiala, notant que l'attaque de la Russie contre l'Ukraine a montré à quel point cet objectif était important.

La Russie est le premier fournisseur de gaz naturel de l'Union européenne. La construction du réacteur à Dukovany, dans le sud du pays, devrait coûter au moins 6 milliards d'euros. Les fournisseurs russes et chinois sont exclus du projet à la suite d'un changement de loi, les autorités invoquant des problèmes de sécurité. Le français EDF, le sud-coréen KHNP et l'américain Westinghouse ont manifesté leur intérêt pour l'appel d'offres lancé jeudi par le gouvernement tchèque pour la construction de cette nouvelle unité.

Le gouvernement de Prague a pour objectif de faire passer la part de l'énergie nucléaire dans la production d'électricité d'environ un tiers à plus de la moitié d'ici 2040.

L'organisme de surveillance de la corruption Transparency International a critiqué les plans d'expansion de la centrale nucléaire. Dans une lettre ouverte adressée au ministre de l'Industrie, Jozef Sikela, il a ainsi mis en garde contre une explosion imminente des coûts, soulignant le manque d'informations de base sur le plus grand projet d'investissement de la République tchèque depuis des années.

L'appel d'offres doit être attribué d'ici à la fin 2024, en vue de lancer la construction en 2029 et les opérations d'essai en 2036. La centrale nucléaire de Dukovany est située à environ 210 kilomètres à l'est de la ville allemande de Passau et à moins de 100 kilomètres au nord de Vienne. Elle fonctionne depuis plus de 35 ans, ce qui suscite les craintes des écologistes quant à un risque pour la sécurité.

La République tchèque fait partie des pays membres de l'UE qui ont encouragé l'Union à accepter l'énergie nucléaire en tant qu'investissement vert.