Automobile, bâtiment, aéronautique et télécoms… Ces secteurs fortement dépendants de la Russie

L’invasion de l’Ukraine par la Russie et les sanctions économiques qui en ont découlé mettent en lumière les dépendances de l’Europe à son voisin russe, notamment en matière de minerais. La Russie est en effet l’un des plus grands exportateurs de matières premières minérales dans le monde.

Eléonore Disdero pour Libération
Le groupe russe Rusal est le deuxième producteur industriel d’aluminium au monde et la Russie fournit 80 % des besoins français en alumine.
Le groupe russe Rusal est le deuxième producteur industriel d’aluminium au monde et la Russie fournit 80 % des besoins français en alumine. ©Shutterstock
Si l'Europe dépend fortement de la Russie pour son approvisionnement en gaz et en pétrole, elle l'est également pour ses importations de métaux. Nickel, aluminium, palladium, titane… Des ressources de première importance pour l'industrie, notamment pour la production de batteries lithium-ion ou de panneaux solaires. Bien que l'on n'en produise pas − ou très peu − sur le sol européen,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité