"Des milliers d'emplois sont en jeu en Belgique" : l’étau se resserre sur les diamants russes d’Anvers

Le secteur du diamant est mis sous pression par les grands joailliers pour ne plus acheter des diamants russes. Le boycott des Américains est un nouveau coup dur pour Anvers. La capitale des pierres précieuses craint la perte de milliers d’emplois.

"Des milliers d'emplois sont en jeu en Belgique" : l’étau se resserre sur les diamants russes d’Anvers
©BELGA
Les diamants russes d’Anvers ne semblent plus éternels. Exemptées, pour l’instant, des sanctions de l’Union européenne après l’invasion de l’Ukraine, les pierres précieuses venant de Russie sont déjà moins nombreuses à arriver jusqu’à la métropole. Pour rappel, le pays dirigé par Poutine est le plus grand producteur...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité