Quitter la Russie ou pas pour les entreprises belges ? "L'attentisme est de mise, il y a trop peu de visibilité"

Pour Gerard Seghers, administrateur délégué de l’agence wallonne à l’exportation (Awex) à Moscou, "beaucoup d'entreprises belges sont dans l’attente d’avoir une peu de visibilité, de prendre une décision plus définitive en ayant la tête froide. Ce n'est pas évident alors qu'on est au coeur de la crise".

Près de 240 entreprises belges ont une ou plusieurs filiales en Russie, dans des secteurs aussi variés que la pharmacie, le transport, les matières synthétiques, la chimie et l’alimentation.
Près de 240 entreprises belges ont une ou plusieurs filiales en Russie, dans des secteurs aussi variés que la pharmacie, le transport, les matières synthétiques, la chimie et l’alimentation. ©BELGA
Quid de la présence des entreprises belges en Russie ? Nos confrères du Tijd et de l' Echo , en collaboration avec la société d'études Graydon, ont chiffré la présence belge en Russie, devenue le paria de la communauté internationale. Frappés du...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité