Dépendance aux hydrocarbures russes : l'Allemagne envisage de garder certaines centrales à charbon ouvertes

Le gouvernement allemand a annoncé jeudi qu'il se donnait la possibilité de "suspendre" la fermeture de certaines centrales à charbon pour remplacer le gaz russe, mais garde l'objectif d'une sortie de cette énergie fossile en 2030.

La Libre Eco avec AFP
L'Allemagne est particulièrement touchée par la flambée des prix du gaz, en raison de sa dépendance aux hydrocarbures russes.
L'Allemagne est particulièrement touchée par la flambée des prix du gaz, en raison de sa dépendance aux hydrocarbures russes. ©BELGA

"La fermeture de centrales à charbon pourra être suspendue jusqu'à nouvel ordre après examen par l'Agence fédérale des réseaux", indique un accord signé entre les partis de la coalition d'Olaf Scholz, présenté jeudi. "Nous maintenons l'objectif d'une sortie du charbon, idéalement d'ici 2030", le cap fixé par le gouvernement allemand lors de son entrée en fonction fin 2021.

Depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie, les prix du gaz atteignent des records sur le continent européen. L'Allemagne est particulièrement touchée, en raison de sa dépendance aux hydrocarbures russes, notamment pour le gaz, qui représente quelque 55 % de ses importations.

A court terme, le pays veut donc "réduire la consommation de gaz dans la production d'électricité à court terme". Cela passera, selon l'accord publié jeudi, par le maintien "en veille de sécurité" de centrales à charbon pour parer à tout risque de pénurie.

La sortie du charbon en 2030, plutôt qu'en 2038 comme le prévoyait l'ancien gouvernement d'Angela Merkel, est l'une des mesures phares de la nouvelle coalition, où les Verts tiennent une place de choix. L'Allemagne reste en effet fortement dépendante du charbon après avoir décidé de tourner le dos au nucléaire à la suite de l'accident en 2011 dans la centrale japonaise de Fukushima.

>> Lire aussi :"Plus on va vouloir se libérer du gaz russe, plus on risque d'accentuer notre dépendance vis-à-vis de ses métaux"