Sécurité alimentaire mondiale : Macron propose un plan d'urgence face à l'invasion russe de l'Ukraine

Emmanuel Macron a proposé jeudi un plan d'urgence pour la sécurité alimentaire mondiale et la production de céréales, au niveau de l'UE et du G7, afin de répondre aux risques de "famine" que pourrait provoquer la guerre en Ukraine.

La Libre Eco avec AFP
Emmanuel Macron a proposé un "initiative pour la sécurité alimentaire" avec d'abord un "plan d'urgence de libération des stocks en cas de crise pour éviter toute situation de pénurie et modérer les hausses de prix".
Emmanuel Macron a proposé un "initiative pour la sécurité alimentaire" avec d'abord un "plan d'urgence de libération des stocks en cas de crise pour éviter toute situation de pénurie et modérer les hausses de prix". ©BELGA

S'exprimant après des sommets du G7 et de l'Otan, le président français Emmanuel Macron a appelé Moscou à être "responsable" en permettant que les semis en Ukraine aient lieu, faute de quoi la guerre provoquera dans 12 à 18 mois "une famine inéluctable", avec notamment des risques de pénuries de céréales en Egypte et en Afrique du Nord.

Au Proche et Moyen-Orient, en Afrique, certains pays sont très dépendants des céréales produites en Russie et en Ukraine pour nourrir leur population, comme l'Égypte, qui en "dépend à 80 %", a-t-il dit.

Aussi "en tant que président du Conseil de l'UE et en lien avec l'Union africaine", Emmanuel Macron a proposé un "initiative pour la sécurité alimentaire" avec d'abord un "plan d'urgence de libération des stocks en cas de crise pour éviter toute situation de pénurie et modérer les hausses de prix".

Autre volet, "obtenir un engagement multilatéral à ne pas imposer de restrictions à l'export des matières premières agricoles", afin d'éviter des blocages comme ceux qui avaient frappé les exportations de vaccins durant la crise du Covid.

En outre, il a souhaité "dès cet été une action coordonnée des pays producteurs pour relever temporairement les seuils de production lorsque cela est possible" et "mettre en place un mécanisme d'allocation des volumes pour garantir un accès de tous, en particulier des plus vulnérables, en quantité suffisante et à prix raisonnables". Ce mécanisme de répartition s'inspire de l'initiative sur la distribution de vaccins anti-Covid dans les pays les plus démunis, a-t-il dit.

Il suggère également d'aider la production dans les pays les plus concernés, "en augmentant significativement les investissements dans la production alimentaire durable et les chaînes de valeur agricole".

Emmanuel Macron a précisé avoir exposé cette initiative à ses homologues du G7, pour beaucoup gros producteurs, afin de les engager dans cette démarche, et veut l'élargir dans le cadre du G20.