Plan de relance wallon : le gouvernement signe une déclaration inédite

L'accord implique l'Union wallonne des Entreprises (UWE), les syndicats FGTB et CSC, l'Union des Classes moyennes (UCM) et Inter-Environnement Wallonie.

La Libre Eco avec Belga

Dans le cadre de son plan de relance, le gouvernement wallon a signé lundi une déclaration commune inédite avec des partenaires issus du monde patronal, syndical et environnemental. L'accord implique l'Union wallonne des Entreprises (UWE), les syndicats FGTB et CSC, l'Union des Classes moyennes (UCM) et Inter-Environnement Wallonie.

Au cours des dernières semaines, les partenaires ont défini ensemble 42 actions prioritaires "structurantes et transversales" sur lesquelles travailler de concert. L'objectif est de maximiser les retombées positives du plan de relance et d'accélérer la relance de la Wallonie.

Quatre programmes distincts sont en construction pour un budget d'environ 2,5 milliards. Des indicateurs de résultat seront établis, notamment en termes de création d'emplois, de réduction des gaz à effet de serre et de création de valeur ajoutée. En outre, le budget destiné aux projets prioritaires pourrait être accru si d'autres actions ne portaient par leurs fruits.

Ensemble, les partenaires ont également défini des prérequis. En outre, il s'agit de réformer et actualiser la formation des jeunes et des chercheurs d'emploi. La révision des clauses des marchés publics fait aussi partie des priorités. Elle doit permettre aux PME d'y accéder plus facilement et dès lors de créer un cercle vertueux de création d'emplois.