Comment Poutine a organisé le casse du siècle dans le ciel russe

Les compagnies russes refusent de restituer leurs avions aux loueurs occidentaux. Facture ? Dix milliards d’euros.

Les compagnies aériennes russes avaient jusqu’à ce 28 mars pour rendre les avions loués à l’étranger.
Les compagnies aériennes russes avaient jusqu’à ce 28 mars pour rendre les avions loués à l’étranger. ©Tass/ABACA
L'ultimatum est arrivé à échéance ce lundi. Il n'a eu aucun effet. Les compagnies aériennes russes avaient jusqu'à ce 28 mars pour rendre les avions loués à l'étranger. Une mesure qui faisait partie des sanctions visant le secteur aérien adoptées par l'Union européenne après l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Du côté européen, on a eu beau scruter le ciel à l'horizon : aucun avion loué aux Russes n'a été restitué ces derniers jours. En fait, cela faisait déjà des semaines...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet