Risque de défaut : Moscou honore une nouvelle échéance en remboursant 102 millions de dollars

Ce paiement arrivait à échéance le 28 mars 2022.

La Libre Eco avec AFP
A la mi-mars, la Russie a déjà payé une première tranche d'intérêts liés à des obligations, d'une valeur de 117 millions de dollars. La semaine dernière, le pays a remboursé un autre coupon des euro-obligations, d'environ 66 millions de dollars.
A la mi-mars, la Russie a déjà payé une première tranche d'intérêts liés à des obligations, d'une valeur de 117 millions de dollars. La semaine dernière, le pays a remboursé un autre coupon des euro-obligations, d'environ 66 millions de dollars. ©BELGA

La Russie a annoncé mardi avoir payé le coupon de 102 millions de dollars d'une euro-obligation due en 2035, éloignant de nouveau la possibilité d'un défaut de paiement, alors que ses avoirs à l'étranger sont gelés par des sanctions occidentales.

"Le ministère russe des Finances a entièrement rempli ses obligations concernant le paiement du coupon des euro-obligations" arrivant à maturité en 2035, a indiqué le ministère dans un communiqué. Ce paiement de 102 millions de dollars arrivait à échéance le 28 mars 2022.

A la mi-mars, la Russie a déjà payé une première tranche d'intérêts liés à des obligations, d'une valeur de 117 millions de dollars. La semaine dernière, le pays a remboursé un autre coupon des euro-obligations, d'environ 66 millions de dollars.

Mesures pour aider l'économie russe

Dans un deuxième communiqué publié mardi, le ministère des Finances a également annoncé des mesures au sujet d'un emprunt obligataire qui arrive à maturité le 4 avril et qui porte sur deux milliards de dollars.

Le ministère offre aux créanciers la possibilité de racheter leurs créances et de les rembourser en avance, le jeudi "31 mars, dans la monnaie de la Fédération de Russie au taux de change officiel de la Banque de Russie à la date indiquée". Cette mesure semble avoir pour objectif de permettre aux créanciers russes d'obtenir leur argent sans les complications liées à la circulation de devises en raison des sanctions, mais permettrait également aux autorités de devoir débourser moins de devises étrangères.

Le communiqué ne précise pas ce qu'il arrivera aux créanciers ne souhaitant pas être remboursés en roubles. Si la Russie n'honore pas ce paiement, un défaut pourrait être prononcé après une période de 30 jours à compter du 4 avril.

En représailles à l'intervention militaire russe en Ukraine, la partie des réserves russes détenues à l'étranger, environ 300 milliards de dollars, est gelée dans le cadre des sanctions occidentales. Ces sanctions font craindre que Moscou ne soit plus en mesure de rembourser et donc menacé d'un défaut de paiement. Les sanctions occidentales ont paralysé une partie du système bancaire et financier du pays et provoqué un effondrement du rouble. Un défaut de paiement coupe un État des marchés financiers et compromet son retour pour des années.

>> Lire aussi :Que risque la Russie si elle se retrouve en défaut de paiement ?