Sept pays d'Europe, dont la Belgique, renforcent leur coordination sur le stockage du gaz naturel

Le Forum pentalatéral de l'énergie est un partenariat entre les gouvernements, les régulateurs, les opérateurs de réseau et les acteurs du marché.

La Libre Eco avec Belga
Sept pays d'Europe, dont la Belgique, renforcent leur coordination sur le stockage du gaz naturel
©Shutterstock

Les ministres de l'Énergie du Forum pentalatéral de l'énergie, dont fait partie la Belgique, ont signé une déclaration politique à Berlin visant à renforcer leur coordination sur le stockage du gaz naturel, indiquent les partenaires mercredi. Cette initiative doit contribuer à garantir la sécurité de l'approvisionnement pour les hivers à venir, alléger les factures énergétiques élevées et favoriser le bon fonctionnement du marché européen de l'énergie. Créé en 2005, le Forum pentalatéral de l'énergie se compose des États membres du Benelux, de la France, de l'Allemagne, de l'Autriche et de la Suisse. Les sept ministres de l'Énergie soulignent la nécessité de coordonner leurs activités dans un contexte régional afin de remédier aux éventuelles différences entre les pays en matière de législation nationale, de capacité, de stockage et de consommation de gaz, particulièrement compte tenu de la situation géopolitique actuelle.

"Les installations de stockage de gaz sont des atouts très importants pour promouvoir non seulement le bon fonctionnement du marché européen du gaz, mais aussi la sécurité de l'approvisionnement en gaz", ajoute le Luxembourgeois Claude Turmes, président du Forum. "Nous collaborons étroitement à l'élaboration de cadres appropriés pour utiliser le stockage du gaz de manière efficace et efficiente."

Les ministres des pays partenaires considèrent qu'il est important de continuer à recourir à des installations de stockage transfrontalières, y compris dans et depuis les pays tiers européens. "Les pays dont les capacités de stockage sont limitées ou inexistantes doivent encourager activement leurs compagnies gazières nationales à utiliser les capacités de stockage d'autres pays", poursuit la déclaration. Les coûts de stockage doivent par ailleurs être répartis équitablement entre les pays.