Poutine dit à Scholz que le gaz peut encore être payé en euros

Vladimir Poutine aurait déclaré au chancelier allemand Olaf Scholz que l'Europe pourrait continuer à payer le gaz russe en euros et non en roubles.

La Libre Eco avec Belga
Poutine dit à Scholz que le gaz peut encore être payé en euros
©Shutterstock

Le président russe Vladimir Poutine aurait déclaré au chancelier allemand Olaf Scholz que l'Europe pourrait continuer à payer le gaz russe en euros et non en roubles, comme l'a récemment exigé Moscou. Le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Hebestreit, a déclaré que M. Poutine avait garanti à M. Scholz que les paiements européens du mois prochain "resteraient en euros et seraient transférés comme d'habitude à la banque Gazprom, qui n'est pas affectée par les sanctions".

La banque Gazprom se chargera ensuite de la conversion en roubles. M. Hebestreit a ajouté que le président Poutine a souligné que "rien ne changerait pour les partenaires contractuels européens" dès que le nouveau système de paiement de Moscou entrera en vigueur le 1er avril. "Le chancelier Scholz n'a pas accepté cette procédure, mais a demandé que l'information soit mise sur papier pour qu'elle soit mieux comprise", a déclaré M. Hebestreit. "Ce que le G7 a convenu reste valable : les fournitures d'énergie seront payées uniquement en euros ou en dollars, comme spécifié dans les contrats."

Plus tôt, le Kremlin avait fait état de cette conversation. Selon le Kremlin, M. Poutine a déclaré à M. Scholz que la demande de Moscou, qui souhaite que l'Europe paie le gaz en roubles, "ne doit pas entraîner une détérioration des conditions contractuelles pour les sociétés importatrices européennes".

La semaine dernière, le président russe a déclaré que Moscou n'accepterait le rouble que comme moyen de paiement pour les livraisons de gaz naturel en provenance de pays "inamicaux", dont les États membres de l'UE. Mercredi, Berlin a donc activé la première phase de son plan d'approvisionnement d'urgence en gaz. Il est à craindre que la Russie ne ferme le robinet du gaz si les pays occidentaux refusent de payer en roubles.