Le prix du baril de pétrole tiré vers le bas par... la hausse des cas de coronavirus

En Chine, une résurgence des cas de Covid-19 a poussé les autorités à prendre de nouvelles mesures de lutte contre le virus.

La Libre Eco avec Belga
Le nombre de contaminations au coronavirus poursuit sa progression à Shanghai et aucune date de levée de mesures n'a encore été avancée.
Le nombre de contaminations au coronavirus poursuit sa progression à Shanghai et aucune date de levée de mesures n'a encore été avancée. ©AFP

Les prix du pétrole continuent à baisser en raison de l'émergence de cas de coronavirus en Chine. Les mesures prises pour contrer l'épidémie pèsent sur la demande de pétrole, la Chine étant le plus gros importateur de brut au monde. Le prix pour le pétrole américain West Texas Intermediate a chuté à 96 dollars le baril, après une légère remontée vendredi.

Le nombre de contaminations au coronavirus poursuit sa progression à Shanghai et aucune date de levée de mesures n'a encore été avancée. Cette résurgence du virus a bousculé l'activité portuaire.

Les prix du pétrole sont entre-temps pratiquement revenus à leur niveau d'avant la guerre en Ukraine, fin février. L'invasion russe avait incité les Américains et leurs alliés à libérer des réserves stratégiques de pétrole afin d'éviter une plus grosse flambée des prix.