Le Mexique veut nationaliser son lithium: "Une arme à double tranchant mais cela permettrait de réduire l’influence chinoise ou américaine"

Défendue par le président mexicain Andrés Manuel López Obrador, la réforme de la loi minière pourrait exclure les entreprises étrangères des nouvelles concessions de lithium, une ressource incontournable pour le stockage électrique actuellement. Une arme à double tranchant ?

Le Mexique ne fait pas partie des plus gros producteurs mondiaux de lithium. Pour le moment ?
Le Mexique ne fait pas partie des plus gros producteurs mondiaux de lithium. Pour le moment ? ©Shutterstock
Le Mexique, en passe de nationaliser son lithium ? Une réforme de la loi minière a été approuvée par une majorité des députés (298 voix sur les 500 que compte la Cámara de Diputados) et doit encore être approuvée par le Sénat avant d'être appliquée. Cette loi inscrirait dans la Constitution...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet