La reprise post coronavirus en Belgique a réduit le déficit budgétaire à 5,5 % du PIB

La dette publique est repassée sous la barre des 110 % du PIB, selon les chiffres de l'Institut des comptes nationaux.

La reprise post coronavirus en Belgique a réduit le déficit budgétaire à 5,5 % du PIB
©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

Le déficit budgétaire de la Belgique s'est réduit à 5,5 % produit intérieur brut (PIB) l'année dernière, contre -9 % en 2020. La dette publique est repassée sous la barre des 110 % du PIB, selon les chiffres de l'Institut des comptes nationaux (ICN) diffusés mercredi par la Banque nationale. Le déficit budgétaire était encore de 28 milliards d'euros, contre plus de 41 milliards d'euros en 2020.

Selon l'ICN, la réduction du déficit est due à la reprise économique : l'économie belge a connu une croissance de plus de 6 %, ce qui a entraîné une augmentation des recettes de près de 21 milliards d'euros. La suppression progressive des mesures de soutien a également joué un rôle. Le gouvernement a dépensé quelque 6 milliards d'euros de moins.

L'ICN souligne toutefois qu'un déficit budgétaire de 5,5 % reste "un niveau inhabituellement élevé".

La dette publique s'est également améliorée par rapport à 2020. À cette époque, elle était passée de moins de 100 % à 112,8 % du PIB. En 2021, le pourcentage de la dette publique a de nouveau légèrement diminué, pour atteindre 108,2 % du PIB. En termes nominaux, la dette s'élève à près de 550 milliards d'euros.

Sur le même sujet