Un vaste réseau d'oligarques russes et la banque Transkapitalbank à leur tour sanctionnés

Les mesures contre Transkapitalbank visent à empêcher cet établissement privé d'accéder aux réseaux financiers mondiaux.

Un vaste réseau d'oligarques russes et la banque Transkapitalbank à leur tour sanctionnés
©Belga Image
La Libre Eco avec Belga

Le Trésor américain a annoncé mercredi des sanctions contre la banque russe Transkapitalbank et un vaste réseau entourant l'oligarque Konstantin Malofeev, qui aurait été utilisé pour contourner les punitions visant Moscou.

Les mesures contre Transkapitalbank visent à empêcher cet établissement privé d'accéder aux réseaux financiers mondiaux en interdisant aux institutions et individus américains ainsi qu'à ceux ayant des activités aux Etats-Unis de faire des affaires avec lui.

Selon le Trésor, la banque a mis en place son propre système de transferts financiers sur internet et offre un accès à des banques en Chine, au Moyen-Orient et ailleurs, pour permettre le règlement de paiements en dollars américains sans passer par le système mondial SWIFT et en évitant de faire transiter les paiements par le système bancaire américain.

Le système de Transkapitalbank pourrait permettre à d'autres institutions et sociétés d'éviter les sanctions américaines contre la Russie, qui se sont durcies depuis l'invasion de l'Ukraine par l'armée de Moscou.

Le Trésor américain a aussi placé sur liste noire un vaste réseau composé d'une quarantaine de personnes (dont M. Malofeev) et d'entités, accusé de faciliter le contournement des sanctions, ainsi que plusieurs sociétés russes impliquées dans le minage de cryptomonnaies.

Selon le Trésor, M. Malofeev a longtemps oeuvré, au nom du gouvernement russe, à soutenir les séparatistes en Ukraine et à saboter stabilité et démocratie dans plusieurs pays.

"Le Trésor peut cibler et ciblera ceux qui se soustraient aux sanctions américaines contre la Russie ou tentent de s'y soustraire et aident à les contourner, parce qu'ils participent à soutenir la guerre brutale choisie par Poutine", a déclaré le sous-secrétaire au Trésor chargé du terrorisme et du renseignement financier, Brian Nelson.

Le département d'Etat américain a de son côté interdit de visa plus de 650 personnes, en majorité russes mais aussi bélarusses et chez les séparatistes ukrainiens.

Sur le même sujet