Pourquoi les libéraux ne veulent pas de taxe sur les fortunes

Paul Magnette, président du PS, a remis sur la table la taxation des patrimoines supérieurs à un million d’euros.

Même le CD&V, qui est en faveur de la taxation des plus-values (ce sont eux qui ont poussé pour la taxe compte-titres), a changé d’avis.
Même le CD&V, qui est en faveur de la taxation des plus-values (ce sont eux qui ont poussé pour la taxe compte-titres), a changé d’avis. ©Shutterstock
L’idée n’est pas neuve. Elle figure dans le programme du Parti socialiste (PS) depuis belle lurette. Et revient au moment où approchent les fêtes du 1er mai. Paul Magnette, président...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet