Invasion de l'Ukraine : Les ingrédients à base de tournesol peuvent être remplacés sans changer l'étiquette

En magasin, des affiches d'information à destination du consommateur comporteront un QR code qui renverra vers une liste des produits concernés et des ingrédients de substitution.

Le SPF Économie précise toutefois que l'exception ne s'applique pas si le substitut utilisé est un allergène ou s'il comporte des allégations relatives à la santé et à la nutrition.
Le SPF Économie précise toutefois que l'exception ne s'applique pas si le substitut utilisé est un allergène ou s'il comporte des allégations relatives à la santé et à la nutrition. ©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

Les producteurs de denrées alimentaires dont les étiquettes sont imprimées à l'avance peuvent désormais remplacer les ingrédients à base de tournesol de leurs produits par des substituts sans le mentionner sur l'étiquette, annonce mardi le SPF Économie. Cette exception temporaire, instaurée en raison de la pénurie de matières premières engendrée par la guerre en Ukraine, s'applique à tous produits alimentaires préemballés vendus en Belgique, mais s'accompagne de conditions. Pour le moment la mesure ne concerne que les graines de tournesol et leurs dérivés comme l'huile de tournesol. Seules les entreprises qui ont dû remplacer l'un de ces ingrédients par un substitut dans un ou plusieurs de leurs produits et qui ne sont, en outre, pas en mesure de modifier l'emballage ou l'étiquetage des dits produits dans l'immédiat peuvent bénéficier de cette exemption.

Toute entreprise qui remplace un produit à base de tournesol doit ainsi le déclarer au SPF Économie sur une plateforme dédiée. En magasin, des affiches d'information à destination du consommateur comporteront un QR code qui renverra vers une liste des produits concernés et des ingrédients de substitution.

Le SPF Économie précise toutefois que l'exception ne s'applique pas si le substitut utilisé est un allergène ou s'il comporte des allégations relatives à la santé et à la nutrition. Dans ces deux cas, si l'étiquette ne peut être modifiée immédiatement, le changement sera toujours indiqué sur l'emballage du produit à l'aide d'un autocollant spécifique et bien visible.

Prises en concertation avec le SPF Santé publique et l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca), ces mesures exceptionnelles sont en vigueur depuis le 26 avril pour une durée de six mois. Une évaluation est prévue après quatre mois afin de déterminer la nécessité d'une éventuelle prolongation.

Sur le même sujet