Les mesures sanitaires étaient "illégales, disproportionnées et surtout inutiles": l'avocat Mischaël Modrikamen lance une action collective contre l’Etat belge

Pour Mischaël Modrikamen, l’Etat belge a pris des mesures qui ont fait des “ravages” sur bon nombre d’entreprises et d’indépendants lors de sa gestion du Covid ces deux dernières années.

D’après l’avocat, ces mesures étaient “illégales, disproportionnées et surtout inutiles”. Il espère "fédérer des dizaines de milliers d’entreprises”.
D’après l’avocat, ces mesures étaient “illégales, disproportionnées et surtout inutiles”. Il espère "fédérer des dizaines de milliers d’entreprises”. ©JC Guillaume
"Jamais dans l'histoire, on avait confiné des bien portants". Pour Mischaël Modrikamen, l'Etat belge a pris des mesures qui ont fait des "ravages" sur bon nombre d'entreprises et d'indépendants lors de sa gestion du Covid ces deux dernières années. "En 2020 et 2021, l'horeca, les métiers de contact (les coiffeurs,…), le monde du spectacle et de la culture, du sport, de nombreux commerces, se sont vus brutalement imposer la fermeture pure et simple ou des restrictions qui ont lourdement impacté leurs activités, fustige l'avocat. Des...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet