Pour la FEB, l'indexation doit être supprimée, et la politique d'activation des chômeurs doit revenir aux Régions après 2 ans

La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) souhaite que le droit du travail reste fédéral mais que la gestion revienne aux Régions, et que la politique d'activation des chômeurs, notamment, soit régionalisée. D’ici à 2030, la FEB veut aussi réduire notre taux de dépenses publiques à 45 % et supprimer l’indexation des salaires (ainsi que la loi de 1996).

Pour Pieter Timmermans, CEO de la FEB, “il faut éviter de reproduire les erreures des années 70”.
Pour Pieter Timmermans, CEO de la FEB, “il faut éviter de reproduire les erreures des années 70”. ©D.R.
Horizon Belgique 2030. C'est le nom du plan d'action que la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) pour "ramener la SA Belgique du peloton européen d'ici à 2030", a expliqué le président de la fédération Bart De Smet. "On fait face à des défis importants, tels que la transition écologique, vers une économie plus...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet