Thierry Bodson (FGTB) : "Les propositions de la FEB ont des relents communautaires dangereux"

La FGTB tient à réagir aux propositions de la FEB, de régionaliser la politique d'activation des chômeurs de plus de deux ans, et de supprimer l'indexation des salaires. Pour son président Thierry Bodson, la fédération patronale n'a plus rien d'une organisation nationale.

Le mois de juin sera "chaud" sur le plan social.
Le mois de juin sera "chaud" sur le plan social. ©BELGA
C'est peu dire que la FGTB a peu goûté aux propositions de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB). Thierry Bodson se dit "abasourdi", étonné par le positionnement communautaire pris par une fédération patronale censée être nationale. "Faisons les choses dans l'ordre, assène Thierry Bodson. D'abord, la FEB entend passer d'un taux de dépenses publiques de 53 à 45 % du PIB. En termes relatifs, cela fait...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet