Le médiateur belge de l'énergie a reçu 37 % de plaintes supplémentaires en 2021

Quelque 44 % des plaintes ont été déclarées recevables et huit cas de médiation sur dix ont pu être clôturés avec un résultat positif.

La Libre Eco avec Belga
Le médiateur belge de l'énergie a reçu 37 % de plaintes supplémentaires en 2021
©Shutterstock

La forte hausse des prix de l'énergie depuis le second semestre de l'année dernière a conduit à un nombre record de plaintes auprès du Médiateur fédéral de l'énergie. Le service a reçu 9 088 plaintes l'année dernière, soit une augmentation de 37 % par rapport à l'année précédente.

Quelque 44 % des plaintes ont été déclarées recevables et huit cas de médiation sur dix ont pu être clôturés avec un résultat positif, selon le rapport d'activité pour 2021. Parmi les plaintes reçues, 73 % étaient en néerlandais, 26,8 % en français et 0,2 % en allemand. Les questions, plaintes et rapports que le Bureau du Médiateur a reçus l'année dernière concernaient principalement les prix de l'énergie (22,7 %), les pratiques de vente des fournisseurs (18,8 %), les problèmes de compteur (16,4 %), les problèmes de facturation (10 %) et les problèmes de paiement (8,6 %).

En outre, surtout au début de l'année, de nombreuses plaintes ont été déposées concernant les conséquences du compteur numérique pour les propriétaires de panneaux solaires en Flandre. La grande majorité (94 %) de toutes les plaintes ont été soumises via le formulaire web ou par e-mail.

Quelque 44 % des plaintes ont été déclarées recevables (3 250 dossiers). L'année dernière, 2 256 dossiers de médiation ont été clôturés, dont 79 % avec un résultat positif via un règlement à l'amiable ou après une recommandation du service de médiation à l'entreprise énergétique. Les dossiers classés ont donné lieu à 310 078 euros de compensation financière, soit une moyenne de 137,45 euros par plainte recevable classée. La durée moyenne d'un litige était de 115 jours civils.

Sur le même sujet