Une partie du gaz russe est bloqué en Ukraine par les combats

L'Ukraine est un important point de passage pour le gaz russe à destination de l'Europe.

La Libre Eco avec AFP

Le volume de gaz russe transitant par l'Ukraine, importante voie pour les approvisionnements européens, apparaît en baisse mercredi car les combats dans l'Est du pays avec l'armée russe empêchent, selon Kiev, le bon fonctionnement d'infrastructures gazières. L'opérateur ukrainien des gazoducs GTSOU a indiqué mardi que la présence des forces russes près des installations de Sokhranivka et Novopskov dans la région de Lougansk ne permettait pas d'assurer le flot habituel de gaz et demandait le transfert de ces volumes vers un autre point de passage, à Soudja.

Le géant gazier russe Gazprom a de son côté démenti tout cas de "force majeure" et argué qu'il était impossible de dérouter les volumes.

Selon les chiffres publiés par GTSOU mercredi matin, les volumes passant par Sokhranivka sont tombés à zéro et ceux de Soudja sont prévus en hausse mais pas suffisamment pour compenser la baisse. La baisse du gaz en transit via l'Ukraine via ces points peut atteindre mercredi 16,2 millions de m³ soit environ 18 %, les volumes prévus passant à environ 72 millions de m³ de gaz contre 88 la veille, selon GTSOU.

Gazprom a confirmé à l'agence russe Tass que les volumes baisseraient à 72 millions de m³, mais indique que la veille 95,8 millions de m³ avaient été livrés.

L'Ukraine est une importante voie de transit pour le gaz russe consommé en Europe. Moscou comme Kiev avaient jusqu'ici maintenu ce flot malgré l'assaut russe contre l'Ukraine lancé le 24 février. Les Européens travaillent à se défaire de leur dépendance énergétique à l'égard de la Russie depuis le lancement de cette offensive, afin de pouvoir sanctionner Moscou encore plus sévèrement.

Sur le même sujet