La rue Neuve redevient l’artère commerciale numéro une de Bruxelles

Elle avait perdu sa place de n°1 par manque de touristes et de navetteurs.

C.M.
Les chalands sont de retour rue Neuve à Bruxelles et dans tout le Pentagone.
Les chalands sont de retour rue Neuve à Bruxelles et dans tout le Pentagone. ©GUILLAUME JC

Le samedi 30 avril, les compteurs de passage de piétons rue Neuve à Bruxelles se sont affolés, pointant un pic de plus de 70 000 passants. Un chiffre supérieur, par exemple, à celui de la moyenne de janvier 2020, mois de soldes traditionnellement chargé, et équivalent à certaines veilles ou avant-veilles de fêtes de fin d’année.

D’autres chiffres incitent également à l’optimisme. En mars de cette année, en moyenne mensuelle, la rue Neuve a accueilli 44 300 passants quotidiens ; c’est à peine moins que les 44 700 du mois de novembre 2019.

Quand bien même, tout n’est pas encore rentré dans l’ordre. Toujours en moyenne mensuelle, le trafic piéton quotidien de janvier 2022 est encore en retard de 17 % par rapport à celui de janvier 2020. Et celui de février l’est toujours de 13,7 % par rapport au même mois prépandémie.

Mais le principal enseignement de ces chiffres, selon hub.brussels qui les commente dans un communiqué, c’est que la rue Neuve a retrouvé non seulement ses couleurs mais aussi son statut d’artère commerciale n°1 de Bruxelles qu’elle avait perdu au profit de la Porte de Namur pendant le Covid. Et ce, du fait de l’absence de touristes et de navetteurs, mais aussi d’une offre Horeca attractive sur son parcours.

Dans tout le Pentagone

Et elle ne retrouve pas son rythme d'antan sur cette seule journée de samedi et sur son seul tracé courant de la place Rogier à la place de la Monnaie, mais alentour également. Selon hub.brussels, quasiment toutes les rues commerçantes du Pentagone assistent à une augmentation du flux piéton et retrouvent leur affluence d'avant la pandémie. "Les indicateurs de fréquentation du Pentagone de ces trois derniers mois indiquent un retour général à la moyenne pré-Covid", note hub.brussels. "La fréquentation de la rue Neuve est un bon indicateur de la santé générale du centre-ville, commente Isabelle Grippa, CEO de hub.brussels. Le fait qu'elle renoue avec les sommets, alors même que la fréquentation touristique n'est pas encore maximale est donc d'excellent augure pour l'ensemble des commerces et Horeca du centre-ville."