Les fournisseurs de panneaux publicitaires se prononcent également en défaveur de l'interdiction des pubs pour les paris sportifs

La proposition du ministre de la Justice ne manque pas de faire réagir.

La Libre Eco avec Belga
Le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open VLD).
Le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open VLD). ©BELGA

Les principaux acteurs du marché de l'affichage, tels que JCDecaux, Clear Channel et Belgian Posters, marquent à leur tour leur opposition à une interdiction de la publicité pour les paris sportifs. A l'image des diffuseurs audiovisuels, l'Association des entreprises d'affichage (AEA) plaide mardi pour une auto-régulation et réclame un dialogue avec les autorités. L'intention du ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open VLD) d'interdire la publicité sur les paris sportifs continue de susciter des levées de bouclier. Après les clubs et les médias, c'est au tour des entreprises d'affichage d'exprimer leur opposition.

L'AEA est au contraire favorable aux propositions d'auto-régulation avancées par les diffuseurs. Elle ajoute également d'autres suggestions, comme l'interdiction de toute publicité pour les paris aux abords des écoles.

Les entreprises du secteur se disent aussi prêtes à reverser 20 % de leur chiffre d'affaires à des campagnes de sensibilisation sur les risques du jeu ainsi qu'au placement systématique d'un avertissement sur les produits.