"La croissance économique est de plus en plus inégalitaire", mais des solutions existent

Des professeurs d'économie se sont rassemblés dans un projet commun afin de mettre en avant des modèles économiques socialement et écologiquement plus responsables.

F.T.
"La croissance économique est de plus en plus inégalitaire", mais des solutions existent
©Shutterstock

L'urgence environnementale génère de nombreuses remises en question de nos modèles actuels, notamment économiques. Mais l'économie, c'est loin d'être simple pour tout le monde. Afin de la rendre abordable et intéressante pour les étudiants, une dizaine de professeurs (UCLouvain, ULB, ULiège, UMons, UNamur, Ichec, Helmo et He2B) se sont joints à Marek Hudon afin de créer des outils pédagogiques qui mettent en avant les liens entre économie, écologie et société.

Dans l'optique de créer quelque chose d'innovant et d'inspirant, ils ont développé trois vidéos présentant des modèles économiques alternatifs. "Ces vidéos répondent parfaitement au désir des étudiants d'aborder les aspects environnementaux et sociétaux dans leur cursus. Elles permettent en plus de réfléchir à l'actualité et de voir si d'autres modèles n'auraient pas pu être appliqués dans une situation donnée", a confié Marek Hudon à La Libre.

L'ode au donut

La première vidéo s'intéresse à la théorie du donut. Elle est une réponse au désir d'une croissance économique ininterrompue. Face à "une croissance économique de plus en plus inégalitaire et accompagnée de dégâts environnementaux importants", des voix insistantes demandent désormais la mise en place d'un modèle économique "plus soutenable et socialement désirable".

La théorie du donut "fournit une boussole qui permet d'orienter le changement dans la bonne direction". Elle fournit "un plancher social" qui repose sur "un ensemble de seuils dans différentes dimensions sous lesquels personne ne peut se trouver", mais aussi un plafond environnemental pour éviter les abus. Elle aborde ainsi les enjeux sociaux, environnementaux et économiques avec l'objectif que la croissance bénéficie à tout le monde. "Le donut nous force à mettre face à face les conséquences environnementales et sociales de nos actions."

Les théories de la transition, ou "remettre du Darwin dans l'économie"

Il s'agit cette fois de reconnecter l'économie avec les autres sciences du vivant, "en mettant l'accent sur le processus et non le résultat".

La transition vers de nouveaux modèles, comme le rappelle Kévin Maréchal, commence par l'abandon des précédents. "Pensez à la voiture et sa cohorte d'infrastructures, de routes, de pompes à essence, de normes de déplacement, etc. Une fois que tout est advenu, stabilisé, c'est d'autant plus difficile d'opérer un changement de système."

Il n'est donc pas rare qu'une solution et son modèle préexistant cohabitent un temps. C'est notamment le cas pour la production d'électricité, l'énergie fossile faisant place au renouvelable de manière progressive. "Ce qui pose un problème, car la transition on la veut très vite [...] et on a pas nécessairement le temps d'attendre ces années pour voir venir l'interaction entre les systèmes et les alternatives."

Une troisième vidéo est également disponible. Le projet s'est déroulé dans le cadre d'un appel à projets de l'Académie de recherche et d'enseignement supérieur (Ares).