Cornets de frites à 3 euros et pénurie de sauces... à cause de la guerre en Ukraine ?

La guerre peut parfois provoquer des dommages collatéraux pour le moins inattendus.

Cornets de frites à 3 euros et pénurie de sauces... à cause de la guerre en Ukraine ?
©BELGA

Alors que l'on vous parlait il y a quelques jours d'une potentielle pénurie de bière cet été, un autre secteur garde un oeil bien attentif du côté de l'est de l'Europe : celui de la frite.

Interrogé par nos confrères du Nieuwsblad, Bernard Lefèvre, président de Navefri, craint une augmentation du plat inscrit dans le patrimoine belge. "Si un cornet de frites coûte 2,5 euros actuellement, il pourrait passer à 3 euros". Pourquoi une telle augmentation ? Comme dans beaucoup d'autres domaines, les prix ont explosé depuis le début de l'invasion en février dernier et celui de la graisse de friture n'est pas une exception.

Fidèles accompagnatrices des frites, les sauces se font, elles, de plus en plus rares. Dans des propos rapportés par Le Soir, Dirk Melis, professionnel de la restauration événementielle, explique que c'est un réel problème. "Elles sont très difficiles à trouver".

Si les sauces risquent de se retrouver en pénurie, les frites ne devraient pas connaître le même sort selon Bernard Lefèvre. Et ce, malgré le fait que l'Ukraine soit l'un des principaux producteurs d'huile de friture.