Prix de l'énergie : les parcs éoliens en mer devront rembourser les bénéfices excédentaires

Les parcs éoliens en mer qui réalisent de larges bénéfices en raison de prix de l'électricité historiquement élevés, devront rembourser une partie de ces rentrées.

Prix de l'énergie : les parcs éoliens en mer devront rembourser les bénéfices excédentaires
©Jean Luc Flémal

L'arrêté royal existant va devoir être adapté, a indiqué mardi en commission Énergie de la Chambre, le régulateur du secteur énergétique, la Creg. Face à l'explosion des prix du gaz naturel et de l'électricité, le gouvernement examine comment les bénéfices exceptionnels pourraient d'une manière ou d'une autre revenir également vers les consommateurs. Dans un premier temps, les recherches ont privilégié les exploitants des centrales nucléaires et à gaz. Mais d'autres acteurs du marché entrent également en ligne de compte, selon la Creg, comme la centrale hydroélectrique de Coo et les parcs éoliens en mer.

Sont visés les cinq plus récents parcs éoliens érigés au large de la Côte belge. Ceux-ci jouissent d'un subside variable. Ils peuvent en effet compter sur un soutien financier si le prix de l'électricité sur le marché est inférieur aux coûts de production du parc. Cela permet à ces installations de prétendre à un certain rendement. Mais si les prix de l'électricité grimpent en flèche, comme aujourd'hui, alors le bénéfice dépasse largement le rendement convenu. Dans ce cas de figure, ces parcs doivent verser une contrepartie à l'État.

Ce remboursement n'est cependant pas encore évoqué dans l'arrêté royal existant, explique la Commission de régulation de l'électricité et du gaz. "Nous sommes actuellement en discussion avec les parcs. Mais l'arrêté royal doit être adapté. Cela devrait se faire dans les prochains mois", a indiqué le directeur de la Creg, Laurent Jacquet.