La Belgique recevra 1,4 milliard de moins que prévu dans le plan de relance européen: "Une révision d'une telle ampleur n'est pas idéale pour les investissements"

La Commission européenne vient de publier l’enveloppe définitive des subsides européens alloués à la Belgique dans le cadre du plan de relance suite au Covid-19.

La Libre Eco
Thomas Dermine, Secrétaire d’Etat à la Relance.
Thomas Dermine, Secrétaire d’Etat à la Relance. ©Belga Image

C'est désormais acté, la Belgique pourra bénéficier de 4.524.565 millions d’euros de subsides dans le cadre du plan de relance européen suite à la pandémie. La majorité de cette somme (70 %) était déjà fixée, et les 30 % restants ont été déterminés en tenant compte de l’impact de la pandémie sur l'économie du pays en 2020 et 2021.

Le montant total est finalement environ 1,4 milliard d’euros inférieur aux premières estimations de l'automne 2020, en raison de la reprise de l’économie belge plus rapide que prévu. La prévision pour le PIB belge était en effet de -4,6 % sur la période 2020 et 2021, alors que les dernières estimations s'élèvent à +0,1 %.

Baisse anticipée de longue date

"Bien qu'on puisse se réjouir de nos bonnes performances économiques, une révision ex-post d'une telle ampleur n'est pas idéale pour la planification des investissements", regrette Thomas Dermine, Secrétaire d'Etat à la Relance.

Cette baisse était toutefois anticipée de longue date par le gouvernement. Le Kern du 22 avril dernier avait en effet déjà pris l'engagement de compenser la perte de subsides européens par d'autres sources de financement et de continuer la mise en œuvre des projets de relance malgré la baisse attendue de l'enveloppe. "La Belgique sous-investit de manière chronique depuis plus de trente ans. Or, les défis énergétiques, climatiques et numériques appellent à des investissements publics massifs", complète le Secrétaire d'Etat.

Il s’agit à présent de discuter avec les entités fédérées de la manière d’ajuster au mieux le plan européen à l’enveloppe de subsides disponibles. Telle sera la mission du Comité de concertation du 13 juillet prochain. La soumission du plan ajusté à la Commission est prévue pour l’automne.